Dernières nouvelles
lafarge cimenterie biskra

Lafarge se renforce en Algérie

Fruit d’une joint-venture entre Lafarge Algérie et l’opérateur privé Abdenour Souakri, la cimenterie de Biskra sera opérationnelle en septembre 2015.

Détenue à 49% par Lafarge et à 51% par le partenaire algérien, l’usine CILAS (pour Ciments Lafarge Souakri) de Biskra, produira 2,7 millions de tonnes de ciment par an dans une première phase. Sa capacité devrait passer à 6 millions de tonnes, après l’installation de nouvelles lignes de production. D’un montant de 30 milliards de dinars, cet investissement permettra la création de 600 emplois directs. Une fois opérationnelle, CILAS Biskra devrait réduire de moitié le déficit de l’offre en Algérie, dont la production actuelle atteint à peine les 20 millions de tonnes pour une demande estimée à 25 millions de tonnes annuellement. Cependant, le marché devrait s’équilibrer et peut-être devenir excédentaire d’ici 2017 avec l’entrée en activité de nouvelles cimenteries, en cours de réalisation.

Come-back gagnant pour Lafarge

Longtemps absent d’Algérie, le cimentier français a réussi sa réimplantation en 2008 grâce à la reprise des actifs d’Orascom Cement en Algérie. Aujourd’hui, Lafarge Algérie détient les cimenteries de M’sila (5,3 millions t/an), de Mascara (3,9 millions t/an), ainsi que celle de Meftah (1 million t/an) en joint-venture avec l’opérateur public Groupe Industries Ciment d’Algérie (GICA). Avec l’usine de Biskra, la production de Lafarge Algérie s’élèvera à environ 12,9 millions de tonnes de ciment par an. Parallèlement à ses activités de production, Lafarge a lancé l’année dernière la première franchise de distribution de matériaux de construction en Algérie, via sa filiale Batistore, avec l’objectif d’ouvrir un point de vente par wilaya (département) à l’horizon 2018. En comptant ses autres activités (plâtre, granulats et béton), Lafarge Algérie se classe deuxième producteur de matériaux de construction du pays.

Check Also

delta-emirates-open sky

Delta Air Lines quitte Dubaï

La polémique entre les compagnies américaines et celles du Golfe vient de connaître un nouveau …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *