Dernières nouvelles
careem dubai

Careem lève 60 millions USD

Concurrente directe d’Uber au Moyen-Orient, la start-up Careem vient de réussir une levée de fonds de 60 millions USD en série C auprès d’Abraaj Group.

Active dans le secteur du transport VTC (voiture de tourisme avec chauffeur), Careem vient de boucler son troisième tour de table avec succès. Mieux, l’investissement de 60 millions de dollars réalisé par Abraaj Group est l’un des plus importants de la région dans le secteur des technologies. En septembre 2013, la start-up avait déjà obtenu 1,7 million USD auprès de STC Ventures pour son capital d’amorçage, puis 10 millions USD lors d’un deuxième tour de table en décembre de l’année dernière auprès de BECO Capital. Ce qui porte son financement total à 71,7 millions USD.

Qui est Careem ?

Basée à Dubai, la startup a été créée en 2012 par Mudassir Sheikha, Magnus Olsson – deux  anciens consultants chez McKinsey & Company – et Abdullah Elyas. Présente dans une dizaine de pays, du Maroc au Pakistan, elle compte 200 employés, dispose de 10 000 conducteurs et affiche une croissance insolente de 30% par mois dans ses marchés clés : Emirats Arabes Unis, Arabie Saoudite et Egypte. Grâce à ce nouveau financement, Careem envisage de renforcer ses activités au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Elle compte également développer de nouveaux services pour se distinguer de la concurrence, notamment celle d’Uber.

Careem vs Uber

Cette nouvelle levée de fonds intervient justement au moment où Uber annonce son intention d’investir 250 millions USD – sur plusieurs années – pour élargir sa présence dans la région MENA. Lancée à Dubaï, il y a à peine deux ans, le géant californien est aujourd’hui présent dans 13 villes à travers 9 pays de la région. Néanmoins, ce rival ne semble pas impressionner Careem  outre mesure. Pour Magnus Olsson, même si les deux offres sont comparables sur certains aspects, celle de sa société est plus adaptée aux marchés MENA. « Vous ne pouvez pas simplement importer un produit, fut-il performant aux Etats-Unis, et croire qu’il va fonctionner ici » estime-t-il. Pour lui, le secret de la réussite de Careem réside dans sa capacité à s’adapter aux spécificités de la région. « Nous proposons un produit dans la région et pour la région » ajoute-t-il, en expliquant que sa société a développé son propre système de géolocalisation pour pallier les lacunes de Google Maps dans certaines zones, qu’elle accepte les règlements en espèces et que son application est dotée de la fonctionnalité text-to-speech, pour mieux communiquer avec les chauffeurs. Elle propose également un service adapté aux enfants, un système d’abonnement ainsi que la possibilité de réservation à l’avance. Autre atout non négligeable : Careem a noué un partenariat avec Etihad Airways, la compagnie aérienne d’Abu Dhabi, basé sur un programme de membership. La bataille entre les deux startups pour le leadership dans la région promet d’être rude.

Check Also

sim sanders algérie

SIM s’allie au français Sanders

Fruit d’un partenariat algéro-français, la Société SIM Sanders Algérie a annoncé l’inauguration d’une usine de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *